Forum Economique pour L'Afrique

27 octobre 2009

Forum Suisse des Partenaires d'Affaires pour l’Afrique, à Genève. 29 et 30 octobre 2009

Plaquette du forum > télécharger.
Formulaire de participation > télécharger.
Formulaire profil de votre entreprise > télécharger.
Communiqué de presse > télécharger.

Maquette_Forum_rectif_coverEntre des faces à faces ciblés préalablement organisés et des sujets de conférence particulièrement ancrés dans les préoccupations du moment, les entreprises et institutions africaines présentes à Genève sortiront gagnantes.

Rencontrer en tête à tête des décisionnaires, partenaires ou clients potentiels, demeure la principale volonté des participants à cette rencontre tripartite (Etats, organisations internationales et milieux d’affaires). Particulièrement ciblé sur ces attentes, le CEEA –Conseil des Entreprises Européennes pour l’Afrique, met ses vingt années d’expérience ainsi que la force de son réseau au service d’une édition 2009 qui, sans délaisser les sujets de conférences ou de table ronde, privilégie le contact direct et les apartés ciblés.

Réunis dans ce Forum, les 300 participants venus d’Afrique et de Suisse appartiennent entre autre aux secteurs suivants: pêche, transports, mines, infrastructures, tourisme, télécommunications et NTIC, finances, immobilier –industriel, résidentiel ou de bureau, import et export, ainsi que les assurances ou le domaine de la santé. Tout est conçu pour que les partenaires publics et institutionnels soient directement mis en relation avec les partenaires privés, notamment de Suisse. «Mieux comprendre la Suisse des affaires et des investissements» précise le comité organisateur, misant sur une qualité de  relations entourée de compréhension mutuelle et de respect.

Quelle que soit son appartenance continentale, le dirigeant du 21ème siècle, face à un contexte international en pleine turbulence et à un monde des affaires de plus en plus virtuel, est à la recherche de solutions alternatives et de débouchés concrets: améliorer son réseau professionnel, nouer des partenariats durables, explorer de nouveaux marchés, répondre à ses besoins de financements. Quant au credo du CEEA, il demeure la promotion des opportunités d’investissement en Afrique ainsi que l’identification des actions et mesures concrètes de coopération et de mobilisation des partenaires et du secteur privé en Suisse. Comm/TàG

 


Remerciements particuliers, au partenaire du Forum : Encobat SA, Entreprise de Construction de Bâtiments et Travaux Publics, Tchad.

Encobat, élue "Meilleure Entreprise du Tchad", juin 2009.

 



 

04 octobre 2008

50 étudiants africains primés à Genève.

SL_GVAD0PTélécharger la brochure.

Le 18 décembre 2008 aura lieu à Genève, un évènement mettant à l'honneur les 50 meilleurs étudiants africains de Suisse. Un Yearbook sortira pour la première fois, leur permettant d'accéder à une visibilité exceptionnelle, tant en Suisse et en Europe, que dans leurs pays d'origine. L'initiative est lancée par le CEEA, le Conseil de Entreprises Européennes pour l'Afrique, elle est soutenue par des instances universitaires helvétiques, des entreprises, des associations et plusieurs ONG. Une belle réalisation, placée sous le signe de l'excellence. Un véritable programme auquel sont conviées les autorités cantonales, fédérales, ainsi que les instances diplomatiques des pays africains en Suisses.

Descriptif de l'évènement.

Posté par tagpress41 à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2008

Pétrole, Gaz et Énergie en Afrique: Forum PÉGAZE 08 à Genève.

Du 29 au 30 octobre.
Genève, 2008.

Télécharger le pré-programme. Informations > +41789128329

JetEauCrepuscule3Genève, le 25 août 2008. Le Forum sur le Pétrole, le Gaz et l’Energie en Afrique se tiendra dans la Genève internationale du 29 au 30 octobre 2008. Placé sur le thème «Partenariat Suisse-Afrique en matière énergétique.»

Cet événement de portée panafricaine et internationale est organisé par le «Conseil des Entreprises Européennes pour l’Afrique» (CEEA), dont le siège se trouve à Genève. Son Président et Fondateur en précise le contexte : «Le secteur des hydrocarbures et de l’énergie est confronté à des changements géostratégiques et à de rapides mutations. Le développement économique et social de l’Afrique est dépendant en grande partie de son accès à l’énergie commerciale. De nos jours, l’industrie pétrolière et énergétique émergente appelle davantage de capitaux et de partenaires sous toutes leurs formes, pour réaliser les investissements nécessaires à la mise en valeur de ses riches potentialités. La Suisse en est un.»

L’Afrique dispose de vastes ressources énergétiques, y compris en pétrole, en gaz et en électricité, dont certaines attendent encore d’être exploitées. Le forum permettra à toutes les structures helvétiques actives dans ces secteurs, d’acquérir une idée beaucoup plus précise des énormes potentialités du Continent et par là même des possibilités d’investissements qu’elles induisent.

Ce Forum est une occasion unique de présenter au secteur suisse les opportunités d’investissements en Afrique, quel que soit le degré de performance économique des entreprises africaines en phase d’optimisation de leurs facteurs structurels : optimisation de la diversification, plus grande ouverture aux investissements privés.

Deux cent personnalités des secteurs énergétiques de Suisse et d’Afrique sont attendues à Genève les 29 et 30 octobre 2008. L’une des forces des événements du CEEA demeure la pré-organisation durant toute la durée du Forum de rencontres d’affaires privilégiées, tenant compte des besoins spécifiques des entreprises participantes et d’une connaissance pointue des milieux helvétiques.

Télécharger le communiqué de presse.
Service de presse > TàG Press +41 76 328 0379 - Fax +41228900739

Posté par tagpress41 à 12:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 mai 2008

4ème Forum Economique sur l'Afrique, Genève

44271Du 4-5 juin 2008.
Grand Hôtel Kempisky (anciennement Hilton) et Hôtel Warwick.

Télécharger le programme. En version flyer. En version A4.

Sur invitation uniquement > Dîner de Gala annuel du Forum.

Grand Hôtel Kempinsky > situation.
Hôtel Warwick > situation.

Posté par tagpress41 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2008

Programme 2006-2007 (CEEA)

33268_thumbActivités durant la période 2006-2007.
Télécharger le programme.

Posté par tagpress41 à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2008

Références organisationnelles du CEEA

AAA_vignette_AfriqueLe CEEA est issu d'une longue et fructueuse tradition d'organisations d'évènements qui ont pour point commun de placer l'Afrique au centre du débat.

Télécharger les références.

Posté par tagpress41 à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mai 2008

L’Afrique : Un continent d’opportunités

Par Bruno Venn, Président Fondateur

Chers Partenaires,

Logo_CEAFondé en 2002 à Genève, le Conseil des Entreprises Européennes pour l’Afrique (C.E.E.A) est une association de personnalités, d’entreprises, d’organismes et d’institutions dont le but est de contribuer à l’intégration et à l’interaction de l’Afrique économique au processus incontournable de la mondialisation. Le Conseil travaille en étroite collaboration avec les Gouvernements d’Europe et d’Afrique , les organisations internationales et le secteur privé aux fins de contribuer sous différentes formes au développement du commerce et des investissements en Afrique.

Les membres du CEEA croient fermement au développement économique de l’Afrique. Son succès dépendra de la capacité des Chefs d’entreprises du sud à créer les conditions du développement d’un  secteur privé fort. Les entreprises européennes pourront contribuer plus efficacement à la mise sur pied de partenariats sous différentes formes( Financiers, technologiques etc..)

Les programmes du Conseil sont organisés de façon à apporter et trouver ensemble des solutions aux investissements en Afrique. Ils développeront de réels contacts et relations d’affaires par le biais de diverses organisations, échanges d’informations et d’idées. Le Conseil joue un rôle sur ce qu’il pense être la meilleure voie pour soutenir le développement économique de l’Afrique et son intégration plus significative à l’économie mondiale à savoir : Le développement du secteur privé en Afrique.

Posté par tagpress41 à 18:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Bruno Venn, accélérer les réformes, promouvoir les marchés émergents

Par Lee Warrien (TàG Press +41, Press Agency)
Interview 2007


9522400_pEngagée dans des processus de réformes économiques et politiques ces dix dernières années, la quasi-totalité des pays d’Afrique a tout fait pour attirer les investissements étrangers. De réelles opportunités sont apparues sur tout le Continent. Le Président du « Conseil des Entreprises Européennes pour l’Afrique » (C.E.E.A.), fondateur du « Forum Economique pour l’Afrique », croit beaucoup au développement du secteur privé…
______

De ses sénégalaises origines, ce Français genevois d’adoption, citoyen d’honneur de Montréal pour y avoir apporté ses contributions événementielles, est avant tout l’hôte du village mondial. Bruno Venn conserve toutefois pour sa terre, son Continent, une indicible affection construite sur une vision d’avenir : espérances inéluctables, potentiels inestimables et grandeur économique programmée… Pas étonnant qu’il préside le C.E.E.A. qui, au cœur d’une Genève internationale connectée sur le monde, s’impose comme un partenaire valable dans les processus d’une réflexion censée sur l’Afrique, son économie.

Qu’est-ce que le C.E.E.A. ?
- Une association de personnalités, d’entreprises, d’organismes et d’institutions dont le but est de contribuer à l’intégration de l’Afrique au processus incontournable de la mondialisation. Nous croyons fermement à son développement économique. Notre Conseil travaille en étroite collaboration avec les Gouvernements d’Europe, d’Afrique et les secteurs privés aux fins de contribuer au développement du commerce et des investissements en Afrique. Encore faut-il identifier et limiter les barrières qui empêchent le secteur privé européen de collaborer avec leurs homologues d’Afrique.
Votre credo ?
- Le regard des entreprises européennes face au Continent noir est en train d’évoluer. Elles prennent conscience de l’immensité de l’Afrique, de sa diversité, de ses potentiels. Elles sont donc de plus en plus prêtes à contribuer efficacement à son développement, en marge des aides de leurs états, par des partenariats et des sujets maîtrisés : privatisations, investissements, transferts de technologie…
Vos programmes ?
- Dans le but de construire une meilleure coopération commerciale entre l’Europe et l’Afrique, le C.E.E.A. développe de réels contacts et relations d’affaires par le biais d’organisations d’échanges d’informations et d’idées. Le « Forum Economique pour l’Afrique » (FEA) en est une réalisation. Nous vivons cette année sa troisième édition. Nous pensons que la meilleure voie en vue de permettre à l’économie africaine de s’intégrer à l’économie mondiale, c’est le développement du secteur privé en Afrique. En travaillant avec des Gouvernements, des Patronats et des Organisations internationales, nous pouvons jouer un rôle majeur dans leur concrétisation.
Quels sont vos atouts ?
- Notre force est de disposer d’un portefeuille relationnel exceptionnel. Nous avons accès aux décideurs d’Afrique et d’Europe. Notre association regroupe des entreprises majors, des PME-PMI, des entrepreneurs désireux de développer leurs activités en Afrique. Nous jouons donc un rôle facilitateur pour nos membres, en vue d’une activité commerciale directe en Afrique. Rencontrer les décideurs, pénétrer dans la sphère des affaires, des institutions financières et des organismes sous-régionaux, sont en général la clef de succès commerciaux sur le continent africain. Or, nous sommes en lien continu avec les structures gouvernementales africaines, les bureaux de développement économique. Nous disposons donc d’informations performantes qui servent l’intérêt de nos membres à l’affût de nouvelles opportunités.
Il semble qu’il y ait un fossé dans les mentalités ?
- La compréhension mutuelle des différences éducationnelles et culturelles entre l’Afrique et l’Europe permet une meilleure productivité. Elle fait partie de nos priorités. Nous serons volontiers l’avocat des politiques et programmes gouvernementaux lorsqu’ils favorisent et stimulent les relations d’affaires entre l’Europe et l’Afrique. De plus, se baser sur les partenariats existants permet de proposer des opportunités d’affaires novatrices. Notre Conseil s’active à appuyer les politiques et mécanismes favorisant l’implication européenne sur la plan commercial et industriel en Afrique. Disposer de relations avec les autorités est au bénéfice d’une meilleure considération du secteur privé.
Vous êtes le fondateur du Forum Economique pour l’Afrique. Comment s’explique sa place grandissante dans l’agenda économique?
- Nous avons misé sur le long terme, au détriment d’une progression qui aurait pu être plus rapide, si nous avions cédé à certains travers, comme celui de tomber dans le piège des velléités politiques et de la course à la visibilité médiatique. Nous sommes apolitiques et nos enjeux sont de privilégier l’angle économique. De plus, nous organisons pour nos membres, en marge du Forum ou lors de missions « sur-mesure », des entretiens de haut niveau, qui accélèrent la mise sur pied de partenariats.
Le C.E.E.A s’apparente-t-il à un lobby ?
- Nous sommes avant tout une structure d’informations commerciales et d’offres de partenariats qui associe les secteurs privé et public des deux continents. Nous créons un cadre de concertation et de réflexion prospective pour l’Afrique. Toutefois, nous sommes aussi un lobby lorsque nous appuyons auprès des autorités africaines, les réformes démocratiques en cours, que nous encourageons l’instauration de politiques conformes aux lois du marché et que nous contribuons au développement du secteur privé. Car nous sommes convaincus que ce sont les seuls gages de croissance et de sortie du Continent africain de la pauvreté.

Propos recueillis
Par Lee Warrien pour For Leaders Magazine

Posté par tagpress41 à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2008

Organismes soutiens du CEEA

Ils soutiennent ou ont soutenu. Une sincère reconnaissance.

Association Romande des Intermédiaires Financiers (ARIF)
Banque Mondiale – Genève (BM)
Fonds Monétaire International – Genève (FMI)
International Social Security Association (ISSA)
Agence de Coopération et d’information pour le Commerce International (ACICI)
Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)
Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED)
Agence de Coopération et d’Information pour le Commerce International (ACICI)
Centre du Commerce International (CCI)
Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
Union Internationale des Télécommunications (UIT)
Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)
Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring
Rencontre Africaine pour les Droits de l’Homme (RADDHO)
Organisation Mondiale des Experts Conseils Arbitres (OMECA)
Cabinet Orrick – Paris
Cabinet Lalive – Genève
Bureau International du Travail (BIT)
Bureau de l’Intégration des Étrangers
Economic Commission for Africa (ECA Genève)
État de Genève
Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprises de Tunisie
Coordination des Femmes Entrepreneurs du Mali
Association pour la Promotion des Femmes Managers - Algérie
Association des Femmes Chefs d’Entreprises RDC
Club Diplomatique de Genève (CD)
Forum Francophone des Affaires
Organisation Internationale de Normalisation (ISO)
Ville de Genève
Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE)
Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI)
Union Africaine - Genève
Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR)
Alliance for Développement of Nations
Fondation Espace Afrique
Commission Internationale de Juristes
International Centre For Trade and Sustainable Development (ICTSD)
Les Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales (FCEM)

Posté par tagpress41 à 19:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CEEA, buts principaux

Extraits des statuts

> Contribuer au développement économique du continent africain.
> Appuyer les réformes  et promouvoir les nouveaux marchés sur le continent africain
> Promouvoir les échanges et les investissements entre les deux continents
> Favoriser la création d’unités de production à capitaux multinationaux et soutenir les différents projets de développement
> Œuvrer pour la consolidation du principe d’égalité dans le cadre des grandes décisions commerciales internationales
> Encourager les initiatives politiques qui significativement appuient le développement de l’Afrique
> Combler le déficit d’informations des Dirigeants d’entreprises concernant notamment les réglementations, décisions, législations actuelles et leurs applications dans le domaine du commerce, des échanges, de la finance
> Identifier et mobiliser les ressources pour le développement d’initiatives économiques africaines
> Créer un link entre les entreprises, les Organisations et Institutions Internationales et les Autorités intéressés au développement de l’Afrique
> Créer un lieu de concertation et de réflexion prospective
> Mobiliser et soutenir le Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) et  l'Union Africaine (UA)
> Organiser  forums, séminaires de formation, congrès, sommets, ainsi que la publication d’un magazine et de lettres d’informations économiques
> Renforcer es relations d’amitiés entre les peuples et les nations
> Et plus généralement la promotion du Monde des Affaires Nord-Sud pour appuyer la mise sur orbite des économies africaines et leur encrage au processus global de l’économie mondiale

Posté par tagpress41 à 19:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]